Interview d’auteur/e/s: Claire Bertin

Bonjour tout le monde, aujourd’hui nous allons continuer la nouvelle série d’articles. Je vous emmène donc à la découverte d’auteur/e/s qui ont bien voulu répondre à quelques questions concernant leur métier et sur leur/s roman/s. Ce rendez-vous aura lieu tout les mercredi. Et aujourd’hui, nous continuons avec Claire Bertin.

1) Pourriez-vous me raconter comment vous avez commencé à écrire ?

J’ai toujours aimé écrire. Au lycée, je choisissais systématiquement les dissertations en lettres ou en philo. Je suis une grande bavarde, j’ai toujours des choses à dire. Et pour le coup, c’est pareil quand j’écris. Pour mon premier roman, 20 ans… , c’est parti d’un délire entre copines. Une envie de consigner nos folies de jeunesse. Je pensais écrire 5 pages, puis, on s’est toutes prises au jeu. Devant l’enthousiasme de mes amies qui attendaient les chapitres suivants avec impatience, j’ai commencé à changer les prénoms des personnages, créer des lieux, des histoires, inventé d’autres protagonistes… Et sept mois plus tard, 20 ans… voyait le jour !

2) Avez-vous déjà eu un journal intime, des carnets où vous releviez des citations, des pensées,… ?

Je n’ai jamais été très branchée journal intime. Je verbalise tout ce que je ressens auprès de mes amies et de mon mari. Ils font office de journal intime, sauf qu’ils ont la capacité à conseiller qu’un cahier n’a pas ! En revanche, j’ai toujours des carnets ou des cahier sur moi. J’aime pouvoir noter des choses qui me passent par la tête avant qu’elles ne s’envolent.  Il peut s’agir d’anecdotes, de sensations ressenties dans telle ou telle situation, le parfum unique d’un lieu… parfois, de simples phrases que je pourrai ensuite intégrer à un travail d’écriture. Des idées de personnages, de situations… C’est important pour moi de pouvoir prendre des notes. Je pense toujours à 10 000 choses souvent superflues et je ne voudrais pas qu’une bonne idée s’échappe par manque de place dans ma tête !

3) Comment vous est venu l’idée de publier?

Déjà, grâce à l’enthousiasme des amies qui ont suivis l’écriture de 20 ans… page après page. Elles étaient à fond ! Mais comme elles en étaient les héroïnes, elles n’étaient pas totalement objectives. J’ai donc élargie peu à peu le cercle de lecteurs à d’autres amis, à ma famille… et tous les retours ont été très positifs. Je me suis donc lancée. Honnêtement, j’ai hésitée. C’est très intimidant de balancer ses écrits au public. On donne tellement de soi en écrivant, c’est dur de se dévoiler comme ça. Mais je ne regrette pas, car les avis, les chroniques sont extrêmement positives et m’ont donnée confiance en moi.

4) À partir du moment où vous avez publié votre premier ouvrage, vous a-t-il été plus facile (ou plus difficile) de publier ensuite?

C’est de l’auto-édition dans mon cas. Je travaille actuellement sur le tome 2 de 20 ans… Je reconnais que même si le public plébiscite le tome 1, ça met une pression d’écrire le 2. Peur qu’il ne séduise pas autant… Désormais, les lecteurs ont un point de comparaison. mais il faut se faire confiance, et faire confiance à ses personnages !

5) Pouvez-vous me parler en quelques mots de chacun des livres que vous avez publié ( ou s’il y en a trop, de quelques-uns de votre choix) ?

Mon premier roman, 20 ans… est disponible au format e-book depuis début mars sur les plateformes Kobo et Amazon. On y rencontre Clara, Emilie et Vanessa, trois étudiantes. Une belle amitié naît de leur rencontre. Elles ont 20 ans, démarrent leur vie d’adultes. Ce moment de l’existence où chaque décision aura un impact certain sur  son avenir. Avec fraîcheur et légèreté, je raconte leurs premières histoires d’amour, leurs déceptions, leurs doutes. Et nos trois protagonistes ont la chance de faire deux voyages. En Chine tout d’abord, puis au Pérou. Elles y vivront des aventures rocambolesques. Certains sujets plus graves sont abordés, mais toujours sans lourdeur, sans tomber dans le pathos.
On me parle beaucoup de roman Feel-Good quand on évoque 20 ans… C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire. J’écris pour offrir du plaisir, de l’évasion.

6) Avez-vous des rituels pour écrire ?

Toujours ma théière à côté de moi. Et de la musique !

7) Que voulez-vous transmettre à travers vos livres?

Je veux transmettre de la joie, de l’optimisme, de la légèreté. Le quotidien de chacun est blindé de choses pas toujours drôles. Le but même de la lecture est de s’évader. Dans mon cas, je veux faire rire, amuser tout en abordant les sujets qui me tiennent à cœur.

8) Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman?

Du stress ! et une excitation incroyable en attendant les premiers retours de lecteurs !

9) Quels sont vos futurs projets? (Nouveau livre,…)

Le Tome 2 est en cours d’écriture. Je travaille en parallèle sur un nouveau roman. Et j’aimerais également faire un recueil de Nouvelles.

10) Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à vos lecteurs rêvant de devenir écrivain?

Foncez ! Il faut croire en soi, en ses rêves… Si vous n’essayez pas, il ne vous restera que des regrets. Il faut écrire pour se faire plaisir. Ne pas chercher à vendre des millions d’exemplaires. Chaque roman lu et aimé est la plus jolie des victoires. Il faut écrire par passion.

Voici pour cette nouvelle interview 🙂

Ses réseaux sociaux:
Facebook

Où trouver ses romans:
20 ans…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s