Interview d’auteur/e/s: Véronique Avart

Bonjour tout le monde, aujourd’hui nous allons continuer la nouvelle série d’articles. Je vous emmène donc à la découverte d’auteur/e/s qui ont bien voulu répondre à quelques questions concernant leur métier et sur leur/s roman/s. Ce rendez-vous aura lieu tout les mercredi. Et aujourd’hui, nous continuons avec Véronique Avart.

1) Pourriez-vous me raconter comment vous avez commencé à écrire ?

Lorsque j’étais à la maternelle, à 3 ans, en racontant à mes petites camarades que Papa Noël n’existait pas. Je me suis faite beaucoup gronder par les maîtresses et elles m’ont demande de rattraper le coup. Et donc c’est ainsi que j’ai commencée à raconter des histoires. J’avais arrêtée d’écrire et à l’impression de mon premier roman l’énigme de la clef, je me suis remise à l’écriture. Donc l’idée, comme j’habite en Argentine, était d’écrire quelque chose sur l’Argentine. C’est ainsi qu’est née « la pilule sans lendemain ».

2) Avez-vous déjà eu un journal intime, des carnets où vous releviez des citations, des pensées,… ?

Je n’ai jamais eu de journal intime. J’écrivais des poèmes pour mes amies, puis de la prose, que l’on retrouve dans mon premier roman sous le titre « journal de mes angoisses ».

3) Comment vous est venu l’idée de publier?

Mon premier roman dormait dans une valise. Une personne en France m’a dit « Donne le moi, je vais le faire imprimer et le vendre ». Mais il ne se vendait pas. Un jour une personne m’a contacte via Facebook en me disant que mon roman lui avait plu, et qu’elle voulais en parler. Du coup, je me suis intéresse à Amazon et j’ai publie sur Amazon « l’énigme de la clef ».  Mon premier roman, qui s’appelait DRACULINE, m’a donnée envie de me remettre à l’écriture. Deux ans après, « la pilule sans lendemain » se retrouve en vente également sur Amazon depuis le 16 Mai 2018.
 

4) À partir du moment où vous avez publié votre premier ouvrage, vous a-t-il été plus facile (ou plus difficile) de publier ensuite?

De publier non, mais de douter oui. De douter du texte, de l’histoire….

5) Pouvez-vous me parler en quelques mots de chacun des livres que vous avez publié ( ou s’il y en a trop, de quelques-uns de votre choix) ?

J’ai écris deux romans, qui sont deux polars. Le premier « l’énigme de la clef », un polar fantastique. La protagoniste a 25 ans, le roman est écrit à la première personne. Il y a de la romance. Le deuxième, est un polar aventure qui se passe en Argentine. La protagoniste a environ 30 ans, écrit également à la première personne, avec un peu de  romance également.

6) Avez-vous des rituels pour écrire ?

J’écris quand j’ai le temps, en ce moment je n’en ai pas vraiment pour commencer de nouveau roman.

7) Que voulez-vous transmettre à travers vos livres?

Je souhaite simplement que mes lecteurs passent un agréable moment de détente.

8) Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman?

Avant la sortie d’un roman, j’ai beaucoup de doutes.

9) Quels sont vos futurs projets? (Nouveau livre,…)

J’ai deux projets en tête. Une suite pour chacun de mes premiers romans.

10) Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à vos lecteurs rêvant de devenir écrivain?

Il faut écrire pour le plaisir. Mon premier roman a été écrit pour mes collègues de bureau lorsque je vivais encore en France. Leurs réactions à la lecture devenait un jeu très amusant.

Voici pour cette nouvelle interview 🙂

Ses réseaux sociaux:
Facebook
Twitter
Wattpad
Linkedin

Où trouver ses romans:
LA PILULE SANS LENDEMAIN
L’ENIGME DE LA CLEF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s