Interview d’auteur/e/s: Mao P

Bonjour tout le monde, aujourd’hui nous allons continuer la nouvelle série d’articles. Je vous emmène donc à la découverte d’auteur/e/s qui ont bien voulu répondre à quelques questions concernant leur métier et sur leur/s roman/s. Ce rendez-vous aura lieu tout les mercredi. Et aujourd’hui, nous continuons avec Mao P.

1) Pourriez-vous me raconter comment vous avez commencé à écrire ?

J’ai commencé à écrire sur des cahiers de brouillons, alors que j’étais toute petite. Très vite, j’ai mêlé aux mots des images (ou l’inverse, je ne sais plus !) en me tournant vers la bande dessinée. Lorsque je suis arrivée au collège, l’écriture a pris un tournant plus « réel » pour moi puisque j’ai commencé à écrire et publier des fanfictions sur Harry Potter, et donc à structurer mes récits… Et à les finir.

2) Avez-vous déjà eu un journal intime, des carnets où vous releviez des citations, des pensées,… ?

Ouhla, oui ! J’en ai eu beaucoup. Un journal intime, que j’ai tenu durant une grande partie de ma vie ( commencé à l’école primaire, j’y ai écrit pour la dernière fois en Terminale ). Et des carnets, j’en fais collection ! J’y écrivais toutes les petites phrases, les mots d’esprits qui me séduisaient. Désormais je les prends en photo ! Mes carnets ne me servent plus qu’à dessiner et à écrire de manière structurée mes plans et mes idées…

3) Comment vous est venu l’idée de publier?

J’avais déjà publié en ligne des fanfictions, parce que je voulais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice des écrits de fan. Quant à la publication de récits « originaux »… J’ai commencé grâce au concours d’une plateforme d’auto-édition, Bookelis, auquel certains de mes amis m’ont dit de participer. Un vrai challenge ! Je n’ai pas gagné le concours mais le mal était fait : j’avais goûté au bonheur d’avoir des personnes lisant mon histoire et je ne veux plus jamais m’en priver !

4) À partir du moment où vous avez publié votre premier ouvrage, vous a-t-il été plus facile (ou plus difficile) de publier ensuite?

Les deux… Plus facile parce que j’avais déjà les idées, le plan de l’histoire, que j’étais plus « organisée »… Je connaissais les spécificités des sites que j’utilise pour la publication, je savais ce que je faisais. Mais plus difficile aussi parce que j’avais très peur de décevoir les personnes qui avaient aimé mon premier livre ! Pour le deuxième tome de ma série, ça a vraiment été dur de me (re)lancer et de publier à nouveau. Quelqu’un m’a dit un jour que j’écrivais pour moi, que je devais oublier les lecteurs et lectrices.. c’est vrai, mais en même temps impossible pour moi d’oublier qui va lire les aventures de mes personnages !

5) Pouvez-vous me parler en quelques mots de chacun des livres que vous avez publié ( ou s’il y en a trop, de quelques-uns de votre choix) ?

Pour l’instant, il y en a deux : les tomes 1 et 2 des Chroniques d’Eyridian. On y suit les aventures d’Alyssa, jeune fille volontaire qui part à la recherche de son frère disparu, traversant la frontière qui borde sa ville natale et débarquant dans un pays de légendes. C’est l’histoire du premier tome, celui que j’ai écrit pour le concours, qui a donc un format court. Dans le deuxième tome, on retrouve Alyssa deux ans plus tard, qui traverse à nouveau la frontière pour une occasion toute autre ! Ce tome est beaucoup plus long et « sérieux » que le précédent.

6) Avez-vous des rituels pour écrire ?

Je mets de la musique. J’écris surtout la nuit, ou dans les transports en commun sur mon portable. Lorsque je suis à mon bureau, j’ai une feuille de papier à côté de moi pour faire des schémas, écrire des points à ne pas oublier, ou encore gribouiller. Et je range mon espace de travail avant chaque session d’écriture, sinon impossible de me concentrer !

7) Que voulez-vous transmettre à travers vos livres?

À travers mes livres, j’espère transmettre l’idée que rien n’est impossible, et qu’il y a toujours un espoir, même minuscule. Que si le monde ne nous convient pas, il nous incombe de le changer pour le meilleur ! Si à mon échelle je peux faire passer un peu de bienveillance et d’ouverture envers les autres aussi, je me considérerai la plus heureuse du monde !

8) Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman?

Beaucoup de fébrilité ! En général, je suis plutôt très anxieuse de la façon dont les gens vont recevoir mes histoires. Je suis perfectionniste, donc ce n’est jamais suffisamment bien… Dans le même temps, j’ai envie de partager mes histoires le plus vite possible ! Je passe donc d’un état d’euphorie à une appréhension profonde sans arrêt les jours avant et après la sortie d’un nouveau livre. Ça doit être intéressant à observer !

9) Quels sont vos futurs projets? (Nouveau livre,…)

Je vais terminer le premier arc des Chroniques d’Eyridian. Le troisième tome devrait sortir en fin d’année 2018 ou début 2019, selon ma rigueur… J’ai aussi comme projet de créer un « Bestiaire » en collaboration avec une amie artiste. Enfin, j’ai envie d’écrire sur énormément de sujets différents, et sur des supports différents !

10) Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à vos lecteurs rêvant de devenir écrivain?

Si vous rêvez d’être écrivain, et que vous avez des choses à raconter, faites-le, n’hésitez pas ! Entourez vous de personnes bienveillantes, écrivez, écrivez, ne vous prenez pas la tête. Et si vous vous sentez prêts et prêtes, partagez vos histoires avec le monde entier. Chaque récit trouve ses lecteurs et lectrices, et toute histoire mérite d’être racontée !

Voilà pour cette nouvelle interview 🙂

Ses réseaux sociaux:
Twitter
Son Blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s