Interview d’auteur/e/s: Esther Jules

Bonjour tout le monde, aujourd’hui nous allons continuer la nouvelle série d’articles. Je vous emmène donc à la découverte d’auteur/e/s qui ont bien voulu répondre à quelques questions concernant leur métier et sur leur/s roman/s. Ce rendez-vous aura lieu tout les mercredi. Et aujourd’hui, nous continuons avec Esther Jules.
24132081_694356140763757_1364474175330605398_o.jpg
1) Pourriez-vous me raconter comment vous avez commencé à écrire ?
Mmm… Je ne sais plus trop. Mais il y a bien eu un roman vers mes 12 ans ou quelque chose comme ça. Ensuite, seulement de petits textes épars, quelques poésies. M’y mettre « pour de bon » n’est venu qu’il y a quelques années de cela.
2) Avez-vous déjà eu un journal intime, des carnets où vous releviez des citations, des pensées,… ?
Ouh là non! Je suis bien trop parano pour écrire l’intime de mes pensées dans un carnet. Enfin si, en creusant un peu dans mes souvenirs, il y a bien eu les années lycées où je décorais mes cahiers de texte de citations. Et peut-être la tentative une année ou deux de poser quelques pensées dans un agenda, mais je ne tiens pas sur la longueur, je trouve cela trop contraignant.
3) Comment vous est venu l’idée de publier?
Pour faire connaître ses écrits, à un moment il faut accepter de sortir du placard. C’est un tel plaisir de lire des retours positifs, et de se dire que des inconnus ont passé un bon moment grâce à un de mes textes!
4) À partir du moment où vous avez publié votre premier ouvrage, vous a-t-il été plus facile (ou plus difficile) de publier ensuite?
Plus facile, indubitablement. Chaque publication est une expérience formatrice qui nous rend plus fort pour la suivante, car mieux informé, plus averti. Ce qui n’empêche pas la lassitude face aux refus ou aux épouvantables délais de réponse, si seulement réponse il y a.
5) Pouvez-vous me parler en quelques mots de chacun des livres que vous avez publié ( ou s’il y en a trop, de quelques-uns de votre choix) ?
« Talons hauts et taches de rousseur »: Quand deux sœurs que tout oppose rencontrent un garçon. Quand les parents pètent les plombs. Quand une manipulatrice hors de contrôle complote…
C’est fun et débordant de rebondissements. Certains personnages secondaires ne sont pas piqués des vers. Mais je dis ça je dis rien, hein 😉
C’est en deux tomes, pouvant se lire comme des one-shot.

« Le retour du roi-fantôme » est un ouvrage illustré « premières lectures » coécrit avec mon fils Zeph Jules. Deux garçons vont enquêter sur des événements mystérieux qui impliquent des rats, une sorcière des bois, un dindon magique… Une jolie aventure pour découvrir la lecture, avec les superbes illustrations de Philippe Wolff.

« Bahut, barmaid et autres complications »: Une jeune barmaid dynamique fait la connaissance d’un client qui s’avère être… ah non je ne vous dis pas. Mais vous allez adorer vous retrouver au lycée avec des profs sympas… ou pas. Beaucoup de rebondissements et des personnages secondaires qui déchirent sa mémé.

6) Avez-vous des rituels pour écrire ?
Du calme. Du calme. Et encore du calme. Et j’ai besoin de savoir que j’ai plusieurs heures de libres devant moi pour commencer à m’immerger dans mes personnages.
A part cela, je peux écrire n’importe où dans la maison, ou dans le jardin, sur un sentier de randonnée, en haut d’une montagne, au bord d’une rivière… pourvu que personne ne m’importune.
7) Que voulez-vous transmettre à travers vos livres?
De bons moments. Des sourires. Mais aussi de l’inattendu.
Personnellement, comme mon humeur se met souvent au diapason de mes lectures, j’adore lire des livres qui m’apportent de la joie, me mettent la patate pour la journée, ou ceux dont j’ai absolument envie de tourner la page suivante pour connaître la suite. C’est aussi ce que j’essaye de transmettre.
8) Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman?
Oh les phases sont variables. Il y a l’excitation: il va prendre vie pour de vrai! Il y a l’angoisse de la découverte de la couverture: et si je détestais? Mais surtout j’essaye de me blinder, pour ne pas descendre au fond du trou s’il ne trouve pas son public. C’est un crève cœur si on a l’impression que son bébé d’amour n’a pas le bouche à oreille qu’il mérite.
9) Quels sont vos futurs projets? (Nouveau livre,…)
Il y en a plein. Toujours! J’ai des tonnes de nouvelles idées idiotes toutes la journée. Certaines surnagent, se concrétisent et montent en haut de ma to-do-list.
Pour 2018, la grande nouveauté c’est que je vais tourner en dédicaces.
Ensuite il y aura le tome 2 de Talons hauts et taches de rousseur.
Pour le reste c’est encore top secret 😉
Mais j’écris, hein, faut pas croire que je reste les bras croisés. Comme j’ai toujours plusieurs romans en cours en même temps, je ne sais pas lequel sera fini en premier, je suis plutôt du genre à changer de projet du jour au lendemain. Sur le feu: de la bit-lit, une romance champêtre, une chick-polaro-romance, des nouvelles, la suite des Aventures de Tom et Max.
10) Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à vos lecteurs rêvant de devenir écrivain?

Écrire! Même si on trouve son texte moyen à la relecture. C’est en écrivant qu’on progresse. Et puis, aucun texte n’est parfait. Il faut accepter d’assumer ses imperfections.
Et rien de sert de se trouver des excuses, il faut le faire. Le manque de temps, les gosses, la fatigue, les obligations… on en est tous là. Si on trouve du temps pour regarder la télé, lire, jouer, sortir, faire du sport, c’est qu’on aurait du temps pour écrire. Tout est une question de choix. Si on a envie d’écrire mais ne le fait pas par manque de temps, c’est qu’écrire n’est pas suffisamment prioritaire pour soi.

Et voilà pour cette nouvelle interview 🙂

Où trouver ses romans:
https://www.estherjules.fr

 

 Ses réseaux sociaux:
Twitter
Facebook
Instagram

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s